Papa

Publié le Mis à jour le

Papa! Le temps file non? Ou plutôt, comme disait Yvon Deschamps; « le temps passe pas; nous-autres on passe! » Il y a déjà trente deux ans, le sept janvier 1989, tu nous as tous quitté, en glissant dans une courbe verglacée, toi, amoureux chevalier de la route allant retrouver sa princesse bien aimée. Elle ne t’a jamais plus serrée dans ses bras. Tu avais cinquante sept ans. J’en avais trente. Ton petit fils avait trois ans. Tu sais qu’il a gagné un gémeau? Ton vieux fils de soixante deux ans est si fier de lui!
Je pense à toi très fort ce soir parce que j’ai fait une promenade tout à l’heure aux mêmes endroits où nous marchions tous les deux, main dans la main, quand j’étais petit en 1963, tout près de l’oratoire. J’ai ressenti à nouveau, exactement comme à l’époque, une immense vague d’amour pour toi, mon père à moi, car je me suis souvenu de la certitude, de l’assurance de tout l’amour que tu ressentais pour moi. Tu sais, j’ai déjà vécu cinq ans de plus que toi; si tu savais ce qui s’est passé pendant ces cinq années! Je dis ça mais dans le fond, je sais que tu sais; ça faisait tellement de bruit ici que tu as dû tout entendre de chez toi. Tu me diras?
Tu me manques papa. Énormément.
J’ai l’impression que notre relation d’adultes ne faisait que commencer quand tu es parti.
Dans mon souvenir maintenant, tu es plus jeune que moi. De toute façon, tu as toujours gardé ton âme d’enfant.
J’aimerais tellement que tu sois avec moi ce soir papa.
Je t’aimerai toujours.

Zouzou, ton vieux fiston
X

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s